Toulouse. Âgé de 33 ans, il est atteint du coronavirus : « ça n’a rien à voir avec la grippe »

Âgé de 33 ans, un habitant de Toulouse raconte avoir récemment contracté le Covid-19. Il décrit ses symptômes et pousse un coup de gueule face à ceux qui minimisent le virus.

Son témoignage est glaçant. Âgé de 33 ans, un habitant de Toulouse raconte avoir été récemment testé positif au coronavirus. Depuis, il vit confiné. En voyant les images de supermarchés bondés, ce Toulousain – qui préfère conserver l’anonymat – a voulu pousser un grand coup de gueule. Selon lui, les gens sont encore trop nombreux à minimiser les risques…

Des symptômes très différents

Bien qu’asthmatique quand il était enfant, le jeune trentenaire ne suivait aucun traitement particulier. Il témoigne pour Actu Toulouse :

« Je n’étais pas en grande forme depuis quinze jours. Jeudi dernier, je suis rentré chez moi, j’avais des courbatures énormes, des maux de tête, j’étais épuisé… Je suis allé me coucher. Le lendemain, au réveil, c’était pire. Mon médecin a appelé le Samu. J’ai rempli tout de suite un petit questionnaire concernant mes activités depuis quinze jours. Je leur ai dit que j’avais pris l’avion à plusieurs reprises, notamment lors d’un trajet avec l’une des députés toulousaines qui avait été infectée. Ils ont considéré, de fait, que j’étais potentiellement suspect. Je suis resté ensuite chez moi, mais cela s’est aggravé. Il y a une nuit où je me suis senti carrément dans l’impossibilité de respirer. Je me suis rendu aux urgences avec de grosses difficultés respiratoires. »      

Le Toulousain a alors été testé, celui-ci s’est avéré positif. « Au final, cela ne change rien », explique-t-il, les médecins n’ayant aucun traitement, à l’heure actuelle, contre le Covid-19.

« Cela n’a rien à voir avec la grippe »

« Je voyais bien que ce n’était pas la grippe, cela n’a rien à voir. Il y a des facteurs communs comme les courbatures. Mais là, vous avez des symptômes tous les jours différents. Aujourd’hui, je tousse et j’ai mal à la tête. Hier, j’avais simplement des courbatures. Avant-hier, je n’arrivais pas à respirer. Cela change tous les jours… » 

Psychologiquement perturbant

Ses médecins ne sont pas en mesure de dater l’infection ni de dire combien de temps cela pourrait durer :

« La seule chose que je peux faire, c’est de prendre du paracétamol pour soigner la douleur. Ce qui est très perturbant psychologiquement. La grippe, on sait à quoi s’attendre. En trois, quatre jours, c’est terminé. Alors que là ça traîne, cela prend des formes chaque jour différentes. »

Face à l’égoïsme 

Le Toulousain est confiné chez lui depuis jeudi, avec son mari. « Il n’a pas été testé, mais il a les mêmes symptômes que moi », confie-t-il. Et de conclure :  

« Les gens sont imprudents, ce virus se diffuse très rapidement. C’est quelque chose de très violent, qui touche tout le monde. Le seul moyen de se protéger, c’est de rester chez soi. Les gens se disent qu’ils sont en bonne santé, mais c’est très égoïste. »